Accès à vos comptes
Imprimer la page
Accueil > Juridique > Janvier 2012 – 2012, nous y voilà !
dossier
Janvier 2012

2012, nous y voilà !

Chronique mensuelle - Par Noël RAIMON
Avocat associé, Directeur du Pôle activités non marchandes du cabinet FIDAL

« Dirigeant d’association cherche radar dernière génération pour navigation à vue… », tel pourrait être le cri d’alarme de nombreux responsables d’organismes sans but lucratif dans un contexte de crise structurelle marqué trop souvent par une situation financière de plus en plus tendue.

On s’interdira bien évidemment de tomber dans le piège de la globalisation, certaines entités démontrant à l’envi que le fatalisme n’est pas la marque la plus attractive.
Les plus cyniques ou les plus réalistes, à moins qu’il ne s’agisse des mêmes, observeront que la purge actuelle permettra aux organismes les plus solides et les mieux gérés de rebondir.

S’il est vrai que les crises à répétition que l’on connaît depuis quatre ans accélèrent sans aucun doute certains processus naturels, il est tout aussi vrai qu’elles participent au déclassement durable et, parfois, définitif de populations jusqu’ici protégées.

Deux statistiques résument le désarroi du secteur associatif, longtemps à l’abri des vicissitudes ordinaires dont on a pu croire qu’elles resteraient l’apanage du secteur marchand :

- sur la période 2007-2010, l’ensemble des ressources privées allouées aux associations a progressé de 15% tandis que la part des concours publics diminuait dans le même temps de 30%, ne parvenant pas à compenser un déficit global grandissant(1). Désormais, la générosité croissante des français ne suffit plus à enrayer la chute programmée des subventions.

- pour la première fois depuis plus de 20 ans, l’emploi associatif recule, ayant perdu 10.000 emplois au dernier trimestre 2010, cette tendance s’étant confirmée le premier trimestre 2011 (4.000 emplois supplémentaires détruits).

Heureusement, mais pour combien de temps, un autre mauvais chiffre nous aura été épargné, celui d’une diminution des réductions d’impôt accordées aux donateurs, assimilées par des parlementaires de la majorité et de l’opposition à des niches fiscales.

(1) dernière étude Cerphi - France générosité

Recherche
S'abonner
Devenir Client